Nouvelles du front

Publié le par Fred

Qui a dit "front dégarni" ? Attention bande de petits voyous, je vous ai à l’œil, ici c'est moi qui fait des vannes pourries...

Bon, ce soir, ça sera un tout petit article pour faire le point sur ma situation. Pas de thème particulier comme les autres fois mais ça reviendra bientôt, ne vous inquiétez pas… Pour rentrer tout de suite dans le vif du sujet, il faut que je vous dise qu’aujourd’hui, j’ai expérimenté une situation vraiment pas amusante, que je redoutais depuis le début mais qui n’était pas encore arrivée. Jusqu’à aujourd’hui, tout était clair, le chemin vers la guérison était plutôt bien tracé. Au départ, tout le monde s’est accordé qu’il fallait commencer le plus rapidement possible un protocole de chimio bien costaud pour bien tabasser la maladie le plus vite et le plus fort possible. Ensuite, tout le monde était d’accord pour traiter le foie et enlever le bout qui était touché par la maladie. Ensuite, l’étape suivante était pour tout le monde l’ablation du bout de côlon où se trouvait la tumeur primitive. Quand tout cela fut fini, l’étape suivante était le traitement des poumons avec pour commencer, un changement de protocole de chimio. Je suis passé du folfox au folfiri. A la moitié de ce protocole, un scanner a montré que les nodules dans les poumons étaient sous contrôle et qu’il était temps de passer à la phase chirurgie pulmonaire. Ce qui fut fait, en commençant pas le poumon gauche, le plus touché par les nodules. Malgré le changement d’environnement (nouvel hôpital, nouvelle équipe soignante, nouveau système administratif, l’opération fut un succès pour tout le monde, avec la disparition de toutes les lésions sauf une toute petite, de 3mm à peine que personne ne pouvait identifier d’une façon certaine (nodule, cicatrice…) et qui était présente sur tous les scanners précédents donc qui n’évoluait pas. La prochaine étape était donc clairement de terminer le protocole de chimiothérapie et ensuite d’opérer le poumon droit de la même manière.

Mon protocole de chimio s’est terminé le 21 mai dernier et le 23 mai je passais un nouveau scanner pour préparer l’opération. Ensuite, le 26 mai, j’ai vu mon oncologue pour faire le point et celui-ci m’a dit qu’il n’y avait pas d’évolution dans mes poumons, que la maladie était toujours sous contrôle. Il avait donc soumis mon cas au staff médical hebdomadaire pendant lequel les cas des patients en cours de traitement sont discutés par toute une équipe de médecins de différentes spécialités. Là où les choses ont commencé à légèrement dérailler, c’est que mon chirurgien thoracique n’était pas présent à ce staff. Mon oncologue a donc présenté mon cas à d’autres chirurgiens thoraciques et ceux-ci ont approuvé l’opération du poumon droit. Mon oncologue m’a donc pris un rendez-vous avec mon chirurgien thoracique pour préparer cette future opération. J’ai vu ce chirurgien aujourd’hui. Et maintenant, c’est le bordel total. La situation que je redoutais le plus est finalement arrivée : les médecins qui s’occupent de mon cas ne sont pas d’accord entre eux. Le rendez-vous de cet après-midi a été comme une douche bien glaciale sur ma tête. Il a regardé les résultats de mon dernier scanner et lui a vu des choses que les autres n’ont pas vues ou alors dont on n’a pas voulu me parler. Lui voit trois nodules dans le poumon gauche et il pense que ce n’est pas pertinent d’opérer si la maladie n’est pas mieux contenue que ça. Le rendez-vous a tourné court. Pas de date d’opération. Le chirurgien a essayé d’appeler mon cancérologue mais il n’a pas pu le joindre. On a donc été renvoyés en attendant que ces deux médecins puissent faire le point ensemble. Nous, on reste avec un sale sentiment de mauvaise organisation, de temps perdu, et surtout on ne sait pas ce qu’il en est réellement de mon poumon si les spécialistes ne voient pas les mêmes choses sur mon scanner. Jusqu’à maintenant, la route était toute droite devant nous et subitement on arrive à un gros carrefour avec pleins de routes, sans aucun panneau de signalisation, aucune direction et le gps qui me guidait jusque-là devenu soudainement muet.

Dès que j’en saurai plus, je vous tiens informés.

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Christine 05/06/2014 15:39

Coucou Fred, c'est en effet un dérapage sur ton chemin bien tracé, mais mieux vaut une réflexion approfondie qu'une décision hâtive. Je comprend votre inquiétude, mais ta bonne étoile n'est que provisoirement masquée, elle brille toujours derrière ce petit nuage et nos ondes positives, ainsi que nos prières à tous y contribuent. Courage à vous deux, vous êtes tous les jours dans nos pensées.
On vous embrasse de tout coeur.

Gisèle 05/06/2014 13:49

Je rentre du chemin de St Jacques ou j'ai prie pour toi Fred tu ne me connais pas , mais gardes cette pêche cette force cette confiance
que tu as depuis le debut, Confiance confiance
Ton moral joue à 90%
Tous les soirs à 20h30 je pense au fiston de Marie Jeanne

Aurélie 03/06/2014 14:02

Coucou Fred !
Mamie Jeanne a raison, garde confiance, il faut juste que les médecins confrontent leurs avis et leurs arguments, mais leur objectif reste le même : faire ce qu'il y a de mieux pour toi ! C'est un contre temps désagréable pour toi c'est évident, mais mieux vaut prendre son temps pour choisir la bonne décision ! On vous embrasse très très très fort tous les deux !

Marie-Jeanne 03/06/2014 10:59

C'est vrai Fred, jusqu'à présent tu as eu la chance que tout soit clair net et précis ! Il faut remercier Dieu déjà pour tout ça ! Le gps de là haut va ne s'éteint jamais ! Le chemin va bientôt s'éclairer à nouveau, peut
être pas exactement comme tu l'aurais voulu mais sûrement pour ce qui est bien pour toi ! Je prie toujours pour ça ! Et je sait que d'autres ont le même soucis de prières que moi ! Donc garde confiance toujours, toujours ! Je vous embrasse très fort ! N'oubliez pas que je vous aime mes enfants !
Sylvia c'est bien l'espagnol ! Mais moi pas comprendre !

Silvia 03/06/2014 10:26

Hola Fred, estamos también anonadados con lo que les dijeron ayer, pero ten paciencia, y sigue con tu buen ånimo como hasta ahora, Piensa en todo el camino recorrido y sigue adelante, Esperemos que las cosas sean mås claras. Nosotros pensamos mucho en uds. desde aqui. Un abrazo.. Christophe, Silvia y Antoine