Au fond du trou

Publié le par Fred

Au fond du trou

Ah ah ah, vous ne le savez pas encore mais vous allez me détester... Je vous entends déjà râler :"arghh mais tu vas arrêter oui ! Tu peux pas la fermer avec tes histoires !" C'est vrai que je me demande si je ne devrais pas la boucler sur ce coup... Mais je vous l'ai annoncé dans mon dernier article : vous allez tout savoir de mon nouveau traitement. Et comme je ne sais plus quel grand penseur de ce millénaire l'a dit :"Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis". C'est parti donc pour une longue descente dans le monde merveilleux du protocole de chimiothérapie Stivarga.

Eh, vous dans le fonds, là, vous croyez que je vous vois pas ? Vous lisez cet article pendant votre pause-déjeuner, non ? Alors arrêtez ça tout de suite, pauvres fous ! Je vous aurai prévenu, je ne réponds plus de rien maintenant...

Or donc, le 5 juin dernier, j'ai commencé un nouveau protocole de chimio à base d'un médicament appelé le Stivarga. Sur la notice d'information de ce médoc, il y a une liste longue comme le bras d'effets secondaires possibles... Et chez Bayer, on peut pas dire qu'ils se mouillent beaucoup... effet secondaire possible : douleur. Ah ben merci Herr Bayer. Si je me cogne le gros orteil contre un coin de meuble, ça sera surement la faute du médicament. Plus sérieusement, les plus gros risques concernent les possibilités d'hypertension et d'hémorragie. On m'a fait acheté un tensiomètre portatif et je prends ma tension tous les jours, matin et soir. Pour le moment, aucun soucis de ce coté là. Aucun problème non plus du côté du risque hémorragique. J'ai bien saigné une fois ou deux du nez mais rien d'alarmant.

Ensuite, il y a toute une flopée d'autres effets secondaires possibles. Et là, à mon grand dam, la notice d'information du médoc s'est vite transformée en check-list. Chaque jour a apporté son petit effet secondaire que je cochais scrupuleusement dans ma liste. Je pense que je vais faire une demande à l'académie des sciences et de la médecine. Je vais leur proposer une nouvelle échelle de mesure, sobrement et modestement intitulée "Echelle de Fred". Oui, si je leur propose comme nom "échelle de PutainSaRaceDeffetSecondaireDeMerde", ça risque de les faire tiquer un peu. Par exemple, mes nausées sous le folfox atteindraient un 5 sur 10. Mes vomissements dus à mon pote l'oxaliplatine monteraient jusqu'à 7.

Ça a commencé doucement, de la fatigue, des courbatures et de bonnes vieilles céphalées (bobos à la têtête pour les non-connaisseurs...) Ça allait, c'était facilement contrôlable avec du paracétamol. Je leur donne un 3 et c'est bien payé...

Ensuite, ma bouche a un peu morflé: des lésions sur ma langue sont apparues. Impossible de me faire des bains de bouche à la listérine tellement ça brule. On atteint déjà un petit 4.

Après, petit épisode de diarrhées. Là par contre, je ne sais pas si je dois incriminer le médoc ou plutôt la tonne de cerise que je me suis envoyée comme un débile un soir... On va lui laisser le bénéfice du doute: non noté.

Par la suite, mes yeux ont commencé à devenir un peu jaune dans les coins : ça c'est le foie. Ma bilirubine a monté d'un coup en flèche. ça m'avait déjà fait le coup plusieurs fois. Ce qui a étonné le médecin, c'est que les autres indicateurs hépatiques restaient plus ou moins normaux. En cas d'un vrai problème au foie, tout explose en même temps normalement. Pour moi, il n'y a que la bilirubine. Mon onco m'a donc parlé d'un syndrome qui pourrait expliquer ça: le syndrome de Gilbert. Du coup, je me suis fait un nouveau pote. Avec le Gilbert qu'est-ce qu'on rigole a se mettre les yeux jaunes comme ça pour rien !... Bon en tout cas, comme effet secondaire, c'est nul, je lui mets un 1.

Ensuite les choses se sont concentrées sur un problème principal: ma peau. Ça a commencé par des petites éruptions sur le visage : me voilà revenu au temps de mes 15 ans et de mes hormones en folies... Puis ma peau est devenue de plus en plus sèche. On m'avait prévenu que c'était possible, que c'était le syndrome mains-pieds. Sauf que pour moi, ce n'était pas que les mains et les pieds. On commençait à grimper jusqu'à un 5. Ensuite, en plus d'être sèche, des lésions sont apparues. Des petites crevasses. En particulier sur mon pied droit. En plus, j'ai dû trop marcher je ne sais pas à quelle occasion mais je me suis fait une ampoule qui a explosé et qui ne veut pas guérir du tout. Ça me fait maintenant boiter bas. On atteint un bon 7 là... Mais le pire s'est produit juste au dernier jour de la prise du médicament.

Je vous avais déjà raconté que la posologie du Stivarga se déroulait sur 4 semaines complètes. 3 semaines de prise journalière puis une semaine de repos avant le prochain cycle. J'étais donc arrivé bon gré mal gré au bout de mes trois premières semaines et je me disais que tout allait s'améliorer pendant la semaine de repos. Naïf enfant... Au bout des 3 semaines donc, de nouvelles lésions/irritations/éruptions sont apparues. Comment vous expliquer... Quel serait l'endroit le pire pour ça à votre avis ? ben voilà, c'est exactement là qu'elles sont apparues d'un coup. Je pensais à de bêtes hémorroïdes mais mon médecin m'a dit que ce n'était pas ça. (Je jette un voile pudique sur la consultation médicale qui a permis cette conclusion... Si vous ne vous êtes jamais retrouvé dans cette inconfortable situation, imaginez le pire, multipliez par 10 et vous serez encore loin du niveau de grande solitude ressentie...) Oui, je sais, ça peut faire rigoler ce genre de choses... sauf que là, je ne pouvais pas marcher, je ne pouvais pas m'asseoir, chaque passage aux toilettes se transformait en enfer, je me suis trainé allongé pendant 5 jours. Et même allongé, ce n'était pas une sinécure non plus, j'ai pas pu dormir beaucoup ces derniers jours... En plus ajoutez-y une petite période de diarrhée et vous obtiendrez un superbe combo qui nous amène facilement à 9 sur mon échelle...

Aujourd'hui, ça va un peu mieux. La semaine de repos doit effectivement calmer un peu tout le monde là-dedans et le traitement que m'a donné le médecin doit également produire son effet. Je prends aussi de l'arnica en homéopathie. Vous le croirez ou non mais, une nuit de douleur, alors que le doliprane ne faisait rien du tout, j'ai pris une dose et je me suis endormi direct... Maintenant, disons que je marche presque normalement et que je peux m'asseoir. Pas trop longtemps non plus, faut pas déconner mais c'est quand même un gros progrès.

J'espère que tout le bordel que me met ce médoc partout est proportionnel aux effets qu'il a sur mes nodules. On verra ça sur mon prochain scanner, en septembre. Mais j'y crois à fonds en tout cas ! C'est pas possible qu'avec tout ça, la maladie ne s'en prenne pas aussi plein la tronche...

Bien sur, je vous tiens au courant des suites de cette affaire...

A bientôt !

Publié dans chimiothérapie

Commenter cet article

monique gottero 05/03/2017 19:40

je commencele traitement:1er semaine:2prises;aujourd'hui 2eme semaine:3prises par jour pendant 15 jours et je revois mon oncologue .Fatigue douleurs diffuses mais aujourd'hui,1ere diarrhée.Il faut dire j'ai eu une opération:un Mallone ;je n'ai plus de sphincter et mon point faible c'est la diarrhée!!!!Vu?vous devez avoir fait un scanner:alors?j'attends de vos nouvelles.Merci

Stephanie 04/08/2015 12:57

J y crois aussi!!!!!! Gros bisous

Marie Louise 23/07/2015 23:18

Courage mon Fred ! Je pense à toi !

Marielle 02/07/2015 21:01

Bonjour ! Tu ne vends pas du rêve là ! Mon mari est traité avec un nouveau protocole de chimio (récidive aux poumons après cancer du colon) et il morfle beaucoup niveau effets secondaires : alors on se dit comme toi pour se consoler : s'il prend cher, le crabe aussi...

Antoine 30/06/2015 23:44

Sympa pour le nom de l'échelle (ouch!) Bon courage, en attendant de prochaines bonnes nouvelles du scanner ;)

marie Jeanne 30/06/2015 22:38

Ho Fred, tu m'avais pas dit tout ça au téléphone, t'avais été un peu light ! Comment tu fais pour encore en plaisanter ? Moi j'ai un malheureux petit cor sous le pied et j'en fais déjà toute une histoire !
Bon y fait ch...... mais c'est rien !!!! Et sois raisonnable avec les cerises bon sang !!!
Et j'espère aussi qui s'en prennent plein la tronche, comme tu dis, tes petits nodules !!! Je pense à toi ! Courage ! Gros, gros bisous !

Sylvain 30/06/2015 22:19

Bon courage Fred, on espère que tous ces effets secondaires vont s'estomper pour la suite du traitement. Bisous de nous deux. Catherine et Sylvain

Phil 30/06/2015 22:00

Bon allez, je clique sur j'aime quand même...mais bon l'échelle de PutainSaRaceDeffetSecondaireDeMerde ç'était un chouette nom :-)