Mocember marron

Publié le par Fred

Ah Ah Ah, je suis bien certain que personne ne va comprendre ce titre stupide... "ça y'est il est devenu fou, on l'a perdu pour de bon..."

Attendez donc que je vous explique...

Vous avez certainement entendu parler d'Octobre rose, le mois de sensibilisation au cancer du sein... et ensuite vient l'opération Movember, le mois de sensibilisation aux cancers masculins... Tout ça est bel et bon mais moi, je me sens un peu exclu quand même là-dedans... Il n'a pas son mois à lui, le cancer du colon alors? Je dis ça pour le cancer du colon mais y'en a un paquet d'autres qui sont mis un peu de côté pendant ces deux mois...

Donc, si vous le permettez, je vais lancer en ce mois de décembre ma propre opération de sensibilisation au cancer du côlon (d'où le marron... oui je sais, pardon...) et tout autre cancer oublié et aussi au cancer du sein et de la prostate parce que j'accepte tout le monde moi.

En ce qui concerne le cancer du côlon, cas qui me touche le plus, vous vous en doutez bien, ma première idée était de dire "allez zou, tout le monde en salle de coloscopie ! Laissez moi juste le temps de trouver le nom de la société qui fabrique ces formidables préparations colo-nettoyantes que j'achète quelques actions..." (oui, dans ma tête, vous êtes des millions à suivre ce blog et si je dis "bleu", je ne croiserai que des Schtroumpfs dans la rue le lendemain...)

Après m'être un peu renseigné, il est apparu que c'était une vraie fausse bonne idée...

Depuis que je suis malade, je suis constamment soumis au principe du bénéfice/risque. Au début de ma maladie, il était évident qu'une opération du foie de plus de 5 heures, malgré tous les risques liés à ce genre d'opération, serait beaucoup plus bénéfique pour moi que de rester sans rien faire. Donc, allez hop, sur le billard, on va vous hépatectomiser vite fait bien fait Mr Multon...

Pour la coloscopie, il faut appliquer le même principe. Il existe un certain risque que cet acte invasif se passe mal et mette le foutoir dans le côlon. Donc si le risque pour une personne d'avoir un cancer est inférieur au risque que représente l'examen, ça ne vaut pas le coût de le faire.

Vous allez me dire: "oui mais si on cherche rien, on risque pas de trouver, et en plus t'es bien placé pour savoir que même les personnes avec un risque très faible peuvent être atteintes".

Ah ah ah, je vous reconnais bien là, toujours à pinailler et à me contredire, petits voyous...

Comme réponse, je vous dirais qu'il faut regarder les choses à grande échelle. Pour parler de mon cas, si on avait fait une coloscopie mettons à toutes les personnes de 35 ans de France en 2011, effectivement, on aurait pu détecter mon cancer beaucoup plus tôt et donc mieux me soigner. Mais sur la totalité des gens testés, à combien de personnes on aurait endommagé le côlon? Combien de personnes auraient eut de graves complications ? Je rappelle que c'est un examen invasif donc le risque n'est pas nul. Si un spécialiste passe par là et qu'il a accès à ce genre de statistiques, qu'il ne se prive pas de les donner dans les commentaires... Au final, si pour trouver un vrai cas de cancer, il faut mettre en risque grave 50 autres personnes et en tuer surement quelque unes, est-ce que ça vaut le coût ?

Alors que devons-nous faire, morbleu? Et bien voici ce que je conseille et en fait, ça vaut pour tout le monde, pour tout type de cancer et toute maladie. (oui, rien que ça... mon côté mégalo...)

Ecoutez votre corps, il vous parle. Ne laisser pas quelque chose que vous ne comprenez pas traîner. Vous vous connaissez non? est-ce qu'une boule qui apparaît quelque part est normale à votre avis ? Est-ce qu'une douleur qui revient sans cesse au même endroit est dans l'ordre des choses ? Non, je ne pense pas. Ne soyez pas parano non plus hein, personne ne vous applaudira si vous allez quarante fois voir votre médecin si votre pipi est un peu plus foncé que d'habitude... Mais je pense qu'en étant un peu attentif à son corps et en discutant avec son médecin, celui-ci pourra vous poser les bonnes questions qui amèneront les bons examens pour savoir s'il y a vraiment un problème ou s'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Et si un jour vous tâtez une grosseur inhabituelle, une bosse bizarre quelque part, surtout ne vous dîtes pas "bah, c'est surement rien de grave, ça passera tout seul..." Ne laissez rien au hasard, ne remettez rien à plus tard au sujet de votre santé. Si vous n'en êtes pas convaincus, relisez donc mes articles sur mes séances de chimio et vous verrez ce qui se passe quand il est trop tard.

Peut-être que vous allez dire que tout ceci sonne un peu prechi-precha dégoulinant de naïveté... Oui peut-être. N'empêche que mon message de sensibilisation sera celui-là : prenez soin de vous, faites attentions aux signaux que votre corps vous envoie et surtout parlez avec votre médecin, s'il connait son boulot, il aura les bonnes réponses pour vous.

Voilà, il ne me reste plus qu'à remercier très chaleureusement Jaddo pour ses superbes explications... Allez donc visiter son blog!

Et sur ce, à très bientôt !

PS: Bleu!

Publié dans prévention

Commenter cet article

monique 03/03/2016 23:47

Bonsoir Fred,mardi 1 mars , j était a l hôpital GUSTAVE ROUSSY de Villejuif l' IGR , j ai decouvert Mars bleu, ne concernant que le cancer du côlon , 31 jours consacrer uniquement a cet maladie, comme vous etes suivi par un certain nombre de personne, si sa peu interresser... voila ma petite contribution a votre parcourt et votre gentillesse, bon courage

Jeanluclolo 06/01/2016 15:03

Coucou Fred. Très bel article...la prévention...on connaît ca ici aussi sauf que pour nous l'information est arrivée trop tard... Et zhom n'a pas été à l'écoute de son corps comme tu le dis... Des saignements mais traités pour des hémorroïdes... Qui en fait n'en étaient pas...pas d'autres signes...
Nos enfants vont être suivis de près c'est déjà beaucoup... J'ai lu plus haut les bonnes nouvelles !!! Superbe dessins !!! Et plein de belles choses pour cette nouvelle année...

tilly 08/12/2015 07:52

bravo et merci pour cet appel vibrant et coloré à l'auto-surveillance médicalement assistée !
et puis un cancer no-genre, c'est vrai, ça vaut d'être mis en avant...
tilly (C3, J-2)

Fred 08/12/2015 17:24

Hello Tilly !
Merci et bon courage pour la C3 ! du folfox à ce que j'ai pu lire... j'espère que ça va aller !

kiwi 01/12/2015 08:35

schtroumphette pour la journée ^^
Je lis vos articles avec intérêt. Vous avez raison de sensibiliser sur le fait de ne rien laisser traîner. Parfois les docteurs malheureusement ne sont pas à la hauteur et vous font perdre un temps précieux car au lieu de chercher ils vous culpabilisent. ...c est du stress ..... quand le diagnostique tombe bien plus tard ils sont genés certes mais la conséquence elle est pour le malade. Alors se fier à ce que l on ressent et ne pas lâcher l affaire devant un médecin qui ne prend pas votre problème au sérieux . que de forces il faut avoir

John 01/12/2015 16:15

Je pense surtout qu'il faut que les jeunes générations ne soient pas dans une relation comme les anciennes avec "sa sainteté du corps médical", teintée de déférence et de dogmes.

Il faut changer de médecin autant de fois que nécessaire jusqu'à en trouver un qui te suit à 100%, sur qui tu peux t'appuyer et en qui tu te sens vraiment en confiance. Ca prend du temps mais tu y gagnes en tranquillité :)

Fred 01/12/2015 10:12

Hello Kiwi ! eh oui, malheureusement certaines fois, le rapport avec le médecin est difficile. C'est pour cela qu'un bon dialogue est nécessaire. Et vous avez raison, il faut se faire confiance et dans certains cas, un deuxième avis médical peut-être la solution !
Merci beaucoup pour votre intérêt à ce blog !

John 01/12/2015 01:28

Ne jamais hésiter à tâter les grosseurs: https://vimeo.com/112061208

Fred 01/12/2015 10:08

uh uh uh, merci John !