La palme d'or 2016 est attribuée à...

Publié le par Fred

Non, définitivement, non. Je ne serai pas le futur Woody Allen ou le futur Steven Spielberg. Je ne serai même pas Dédé de la compta, qui fait toujours ses petites vidéos pourries sur ses vacances ou sur son chat. Non, il faut que je sois lucide. Le 7è Art se refuse à moi.

J'ai essayé, hein, faut pas croire. Mais à partir du moment où tout ce que j'ai tenté de filmer à l'hôpital est soit mal cadré, soit avec un doigt qui dépasse et bien souvent les deux à la fois, et l'ensemble tout tremblotant et de travers, faut bien que je me rende à l'évidence : filmer des trucs, je sais pas faire.

Pourtant j'avais un storyboard super précis :

Séquence 1 : arrivée à l'hôpital, déambulage dans les couloirs avec présentation des différents services où je suis passé, arrivée dans le service oncologie, présentation de la salle d'attente.

Séquence 2 : Petit moment d'humour caustique et désabusé avec gros plan sur l'horloge du couloir et les minutes de retard qui défilent.

Séquence 3 : Arrivée du médecin avec son excuse moisie, puis gros plan sur la porte qui se referme sur nous, pour notre tête à tête pré-chimioesque, en contre-plongé et noir fondu pour souligner le dramatisme de la situation.

Séquence 4 : Gros plan sur la porte toujours close puis sur l'horloge amenant une atmosphère angoissante et irrespirable.

Séquence 5 : Sortie du héro drapé dans un voile de mystère et de dignité, refusant tout commentaire et insistant sur le caractère sacré et privé de la relation patient-médecin. (alors que bon ça a juste été du genre : "alors ça va ? Pas trop dur ?

- Ben si un peu quand même...

- ben oui je sais bien mais bon...

- ben oui...

- bon, je valide la chimio... autre chose ?

- Euh non...")

Séquence 6 : Arrivée dans la salle de chimio. Choix d'un fauteuil libre et installation. Voix off expliquant que par respect de la vie privée, toutes les personnes filmées dans cette salle seront floutées et les voix transformées.

Séquence 7 : Arrivée d'une infirmière floutée à la voix de camionneur demandant au héro comment ça va, on va prendre une tension, une sat, un température et après on va piquer.

Séquence 8 : Gros plan sur le visage impassible du héro pendant toute l'opération. Apparition d'un petit sourire narquois même au plus fort de la douleur. Voix de camionneur demandant si ça va. Voix du héro calme et posée indiquant à l'infirmière qu'il n'a rien senti, pas la peine d'en faire toute une histoire, ce n'est qu'une aiguille de 5 centimètres s'enfonçant dans la poitrine après tout. fondu enchaîné sur l'infirmière s'éloignant en murmurant des choses à peine perceptibles... "oh quel homme",..."quel courage", "tant de force et de fragilité réunies en une seule personne..." (prévoir doublage...)

Séquence 9 : démarrage de la perfusion de chimio. La caméra fait un gros plan sur l'appareil à perfusion qui démarre en affichant 1h30. Puis par un habile effet timelapse, le temps s'accélère et les minutes défilent à toute vitesse. A 0h00, la vitesse redevient normale et la caméra dézoome pour faire réapparaître le visage du héro un poil fatigué mais à peine (prévoir maquillage).

Séquence 10 : dernière apparition de l'infirmière pour la pose du backster et libération du héro.

Séquence 11 : retour dans les longs couloirs de l'hôpital pour un premier debriefing avec le héro qui nous livre ses premières impressions à chaud et en direct (prévoir répétitions)

Séquence 12 : retour du héro chez lui en taxi. Caméra cachée pendant laquelle le héro n'aura même pas à insister pour faire apparaître le petit côté filou du taxi parisien. Gros plan sur le compteur en zone B en plein Paris. Gros plan sur l'ajout de quelques euros en fin de course ni vu ni connu. (prévoir plusieurs bons de transport et plusieurs taxis)

Séquence 13 : arrivée dans l'appartement et fondu noir et dramatique sur l'effondrement du héro sur son lit pour un repos bien mérité... (prévoir de ranger le bordel de la chambre)

Alors, elle avait de la gueule mon histoire, hein ? Ben aussi incroyable que ça puisse paraître, j'ai raté absolument toutes les séquences. Et même la caméra cachée dans le taxi, sur laquelle je fondais de grands espoirs, a été un véritable désastre. On n'était pas monté depuis 30 secondes que ce crétin nous racontait qu'il comprenait tout à fait les vtc, il fallait partager le gâteau, y'a de la place pour tout le monde. Purée, pour un peu, je le dénonçais à ses confrères.

Bon finalement, tout ça pour dire que je pense que je vais devoir continuer à vous raconter mes histoires en les écrivant, ça vaut mieux pour tout le monde. Je veux bien faire quelques vidéos comme j'en ai fait pour vous annoncer les quelques nouvelles de pré-chimio, mais ça sera mon maximum je pense.

Et maintenant, me direz-vous, comment je vais ? C'était il y a une semaine tout ça, comment je m'en suis sorti de cette deuxième chimio ?

Difficilement.

Si je vous écris seulement maintenant, c'est pas pour rien. Bon, disons que ça fait un ou deux jours que ça va pas trop mal. Après la première journée d'injection, il y a au moins 4 jours où je suis complètement cassé, avec de grosses nausées et pas trop d'appétit ni de force. Ensuite ça revient petit à petit et finalement, après 8-10 jours, je suis bien remis, juste au moment où il faut penser à la chimio suivante. Mais bon ça, faut bien faire avec, ça a toujours été comme ça, on ne peut pas dire que je suis pris par surprise maintenant.

J'ai déjà donc passé 2 chimios sur les 6 de prévues. Un tiers. le gros paradoxe, c'est que je voudrais que ça avance plus vite mais quand la chimio arrive, je voudrais la repousser.

La semaine prochaine, si ma prise de sang est ok, j'en serai donc à la moitié. Et normalement, je devrais faire un scanner de contrôle pour voir si ça avance dans le bon sens. Je vous tiendrai naturellement au courant de tous ces événements très vite !

A très bientôt et merci à tous de venir me lire toujours plus nombreux !

Publié dans chimiothérapie

Commenter cet article

Jeanluclolo 07/06/2016 07:09

Bon ok on a compris les vidéos c'est pas ton truc... Ca tombe bien on adore tes écrits... Je vois que tu partage de nouveau les mêmes plaisir que Mister Raymari, dit Rayman... Et que tu alternes les semaines off et on... On attend avec toi les résultats du scan, gros bisous.

Raymari 06/06/2016 22:28

Tu m'as fait rire... J'ai decouvert ton côté megalo.... Continues à écrire va.... Ici après la fantastique parenthèse nippone l'homme a repris les chimios... Et comme c'est bizarre il subi visiblement les mêmes plaisirs que toi... Bisous Fred !

Poun64 31/05/2016 02:38

Rôôô ! Avec un talent pareil, il ne te reste maintenant qu'à travailler la montée des marches sans te prendre les pieds dans le tapis rouge...
Amicalement

Fred 01/06/2016 15:14

qui sait... peut-être un jour !

Christell 27/05/2016 22:14

Coucou! Je suis nouvelle, j'ai lu ton site et je suis restée scotchée...waouh!!!! Tes écrits se lisent si bien! Et dans un contexte dramatique, tu tournes en dérision, tu fais de l'humour.... J'admire! 2ème chimio sur 6, bientôt la moitié! Bravo, continue, t'es un warrior! Je t'envoie mes ondes positives pour la suite!

Fred 01/06/2016 15:14

Hello Christell ! Bienvenue ici ! Et merci pour tes gentils compliments et tes bonnes ondes ! 3 de faites maintenant, la moitié est passée !

Lolotte 23/05/2016 20:23

Coucou j'ai lu entierement ton blog je te trouve bien courageux...Continue à écrire tu as du talent,tu as ce petit brin de folie dans tes recits qui me fait bien marrer.bon courage à toi pour la suite.

Fred 23/05/2016 23:20

Coucou Lolotte ! Merci beaucoup pour ton message et tes encouragements !

Agnès 19/05/2016 22:54

Contente de te lire!
Je me suis bien dit que tu devais être fatigué pour ne pas donner de nouvelles.
Bref, en image ou par écrit, c'est bon de te retrouver.
Mais moi j'aime bien ta voix ( même si tu dis que tu as une voix de canard, c'est très joli les canards!)

Fred 20/05/2016 11:01

Merci Agnès ! Bon, alors, si ma voix de canard plait quand même, je referai quelques petites vidéos dans le futur alors !

ML 19/05/2016 22:41

Hello
Un petit mot pour te dire que je pense très fort à toi ! Garde le courage et ton super sens de l'humour !
Gros bisous
Marie Louise

Fred 20/05/2016 11:02

Merci Marie Louise ! Gros bisous à toi aussi !

Jocelyne 19/05/2016 13:15

Quel courage vous avez pour raconter avec humour vos séances de chimio.
Courage à vous et à bientôt pour d'autres nouvelles.
Je vous embrasse amicalement.

Jocelyne de Nantes

Fred 20/05/2016 11:03

Merci pour les encouragements ! Et oui, on garde le courage, toujours !

NAT78 20/05/2016 08:01

Bonjour Fred
En vous lisant je me suis dit je l’ai vu ce film. Je vois que la reprise de cette foutu chimio est difficile. Pour mon Mari c’est pareil changement de protocole au bout de 4 chimio et aujourd’hui la même que vous et plus de fatigue et d’effets secondaires pas beaucoup de répit entre chaque .Gardons le courage. Amicalement