Montagnes russes

Publié le par Fred

Parfois, je m'arrête un instant, je me retourne, et je regarde tout le chemin parcouru depuis cette fameuse nuit de réveillon de l'année 2012.

Rien n'a jamais été facile, et des moments de grandes joies ont succédé à des moments de grande peine. L'image des montagnes russes est particulière parlante je trouve. On pourrait aussi parler d'ascenseur émotionnel, ça fonctionne aussi très bien.

Quand je mets bout à bout tous ces moments, j'en ai le souffle coupé. Comment j'ai bien pu faire pour traverser tout ça ? Mais au jour le jour, on ne s'en rend pas compte, on se contente d'avancer vers le prochain objectif.

Je dois vous sembler un peu mélancolique, là, non ? Oh la la la, qu'est-ce qui lui arrive d'un coup ? C'est quoi de ce ton , il veut nous faire chialer ou quoi ? Allez, balance une de tes vannes pourries dont tu as le secret qu'on rigole un peu !

Ne vous inquiétez pas, dans un prochain article, je reprendrai le cours de mes histoires et je vous raconterai en détail toutes les anecdotes croustillantes de Gustave.

Sauf que là, je fais un petit break. Disons que je me suis un peu assis au bord de la route et d'un côté, je contemple tout le chemin parcouru, et de l'autre, tout le chemin qui reste à venir. Je me repose un peu, le temps de trouver un deuxième souffle.

J'en ai bien besoin de cette petite pause. C'est pas tous les jours qu'on se prend une tarte comme celle-là dans les dents. Il faut dire qu'ils m'avaient fait monter tellement haut avec cet essai clinique. J'étais bien obligé de redescendre de mon petit nuage un jour ou l'autre. Bon, pour être précis, ce n'était pas exactement une redescente, plutôt un bon vieux crash.

Ils m'ont fait faire tout un tas d'examens pour préparer cet essai clinique. Et comme de bien entendu, ils se sont réveillés jeudi dernier et avec Vanessa, on a dû courir dans tout Paris. Au programme, examen ophtalmo, scanner cérébral, pulmonaire et abdomino-pélvien, ensuite, électrocardiogramme et échographie du coeur, tout cela pour commencer l'essai lundi dernier.

Il faut bien dire que tout ne s'est pas exactement passé comme on le voulait. On a eu une petite surprise au scanner. Une belle petite métastase, un peu plus d'un centimètre, logée dans le partie droite de mon cerveau, un peu sur l'arrière et un peu au-dessus de l'oreille. Oui, c'est exactement le genre de surprise qu'on n'aime pas avoir.

L'essai a donc été repoussé et l'urgent est maintenant de s'occuper de cette métastase. Le point positif, c'est qu'il n'y en a qu'une. Les médecins et les radiologues ont donc fait tous leurs calculs et leurs simulations pour cramer cette saloperie. Je commence demain. Normalement, ça sera pour trois, voir cinq séances.

Ah, maintenant, venez pas me dire que j'aurai pas tout fait pour expérimenter tous les traitements possibles...

Bon, voilà, je suis toujours en pause, assis sur le bord du chemin, regardant à droite tout ce que j'ai parcouru, et regardant à gauche tout ce qui me reste encore à parcourir.

Encore cinq minutes, et je me remets en route. Allez, disons dix minutes et je me relève...

 

 

Montagnes russes

Commenter cet article

lise 10/03/2017 19:29

Pour Marie message du 28/02. C'est bien moi qui a parlé de l'association Cancer et Métabolisme Mr Gilles de la Brière cette association donne de très bons conseils à toutes les personnes atteintes du cancer. Dr SCHWARTZ il y'a du pour et du contre!!! Voir avec l'association n° de téléphone sur mon commentaire du 24/02.
Nous attendons toutes et tous des nouvelles de notre très Cher Fred et lui faisons de gros bisous ainsi qu'à son épouse.

maya 10/03/2017 10:13

que dire d'autre que te souhaiter courage et niaque !!! mais après tes 5...10 mntes de pause , je suis sûre que tu les as retrouvés !!! alors : "merde" ! et à paillettes , c'est encore mieux ;-) ( cf post de Laure-Anne , j'adore !! ) courage , le printemps arrive !

Sangouma 03/03/2017 18:39

Salut. Fred, il y a des gens que tu ne connais ni d'eve ni d'adam qui parfois dans leur journée ont une grande pensée pour toi, des gens à qui tu donnes du courage. J'en fais partie, je tenais à te saluer. Lache rien mon ami.

Laure-Anne 02/03/2017 22:59

Bonjour,
Je t'envoie plein de licornes qui font des bisous et du caca à paillettes ! C'est pas miraculeux, mais souvent, ça fait sourire, et c'est déjà ça...
Bref, les mots manquent... Comme dirait Charlotte, Never give up !

So 02/03/2017 15:23

Salut, Fred!
Il y a parfois des embûches sur la route tracée par nos crabes...
J'espère de tout coeur que ladite saloperie s'enflammera très rapidement, ne laissant aucune trace et te permettant de commencer l'essai au plus vite!
Plein de pensées!

Fred 01/03/2017 21:19

Merci à tous pour vos messages ! Vous savez me booster comme jamais !
A très bientôt pour de nouvelles aventures...

Marie 28/02/2017 18:37

Bonjour Fred. Prends bien le temps de ta pause. Et prends le temps de regarder à droite et à gauche le long chemin que tu parcours depuis déjà si longtemps. Pris dans une boucle du cycle du temps, oui, comme dans un Jour sans Fin. Prends le temps de souffler. Le temps du cancer n'est plus le même et il déboussole. Je voudrais te donner du courage, mais tu en as à revendre et ça ne suffit pas toujours.
Je vais juste te donner une piste, au cas où : celle du Dr Schwartz (je vois que quelqu'un en parle plus bas : "cancer et métabolisme"). Je peux même t'envoyer son livre (numérisé) par mail. Il y a un blog aussi (http://guerir-du-cancer.fr/).
Prends soin de toi, autant que faire ce peut. Bravo pour ton blog, ton écriture, ton humour etc etc... il en faut ! Ça aide... Et ce n'est pas rien ! Cdlt.

Sophie 27/02/2017 12:23

Ne pas toujours lutter, faire une pose, se donner le droit de lâcher prise...c est ce qui fait de nous des êtres humains, c est ce qui fait notre humanité même. ..et il ne faut surtout pas se justifier. Y a des moments où je me dis même que cette satinée maladie est une aventure...qui fait de nous des êtres encore plus vivants, encore plus grands....
Allez courage pour tout ce qui reste à parcourir...
allez coura

Poun 26/02/2017 03:31

Bonsoir Fred,
Quand le mauvais sort s'acharne et que l'on se retrouve encore une fois KO, n'a-t-on pas d'autre solution que celle de se relever et de refaire face toujours et toujours ? Instinct de survie sûrement, mais nous le devons aussi et surtout pour ceux qui nous entourent, se dévouent tant et qui nous aiment...
Tiens-nous au courant dès que tu pourras...
Amicalement

lise 24/02/2017 12:06

Voici l'adresse et le n° de téléphone de l'Association: Cancer et Métabolisme 33 chemin des Poussins 74130 MONT SAXONNE tél. 04.50.96.92.02 demander Monsieur Gilles de la Brière qui pourra vous donnez de plus amples renseignements de comment soigner et parler du régime cétogène.
Tenez nous au courant merci.
lise

lise 24/02/2017 11:55

Bonjour très Cher Fred,
Tout à fait d'accord avec le commentaire de Sylvie. Ne vous a t'on pas parlé de cryothérapie ou ablation micro-onde ou radiofréquence ou protonthérapie Cyberknife Institut de Protonthérapie et Cyberknife tél.04.92.03.18.80 précision millimétrique ce qui n'est pas le cas de la radiothérapie conventionnelle. Voir si le patient est éligible à ce traitement. Je vais faire une recherche d'une adresse association et je vous la communique vous pouvez toujours leur téléphoner. Bon courage Fred.
Mes amitiés,
lise

sandra 24/02/2017 09:19

Chez nous, c'est cramage du poumons 1er round, 2e le mois prochain.
Faisons place nette.
..... Vous l'avez dit vous-même, après la descente, il y aura la remontée!!!....
Juste un peu de patience et la bouffée d'oxygène reviendra.
On l'attend vivement :)

Anita 23/02/2017 20:31

Bonsoir Fred, demain vous ne serez pas seul sur la table de radiologie, par la pensée, nous serons nombreux avec vous pour vous insuffler de l'optimisme et la patience. Du courage vous en avez ! même si parfois il faut une petite pause pour le renforcer. Quand à l'essai, ce n'est que partie remise. Avec toute mon amitié, à bientôt, dans l'attente de vos nouvelles.

Agnès 23/02/2017 20:13

Oh merde! Je comprends l'arrêt sur le bord de la route, besoin de s'arrêter , d'encaisser avant de pouvoir repartir.
Mes pensées t'accompagnent, Fred. Des bises

Emily 23/02/2017 20:06

Salutations Fred, je vous suis également depuis quelques temps maintenant, en direct de Barcelone!
Comme Sylvie l'a si bien dit, nous sommes bien nombreux qui aimerions faire plus que simplement vous écrire "allez courage". Reprenez votre souffle, comme un marathonien avant d’accélérer vers son objectif; et nous sommes là (de plus ou moins près) pour vous soutenir moralement et vous encourager, comme autant de supporters au bord du chemin de leur athlète!!

Silvia 23/02/2017 19:54

Bon courage Fred et Vanessa, toutes nous pensées sont avec vous deux. Tenez nous au courant..
A bientôt
Antoine, Silvia et Christophe

Phil 23/02/2017 17:34

N'oublie pas que même les champions ont parfois besoin d'un peu de temps de recupération avant de reprendre le match.
Evidemment, comme toujours, on pense fort à toi et on espère la prochaine nouvelle dans le même ton que toutes les précédentes ;-)
Et finalement je te renvoie au titre de ton blog: il va falloir se battre monsieur...

Jocelyne 23/02/2017 17:11

Une pause qui n'en pas vraiment une mais je sais que vous allez repartir avec avec une grande motivation, j'aurais tant voulu que vous fassiez cet essai mais ce n'est que repoussé, ces trois voir cinq séances vont cramer cette métastase qui c'est mis en travers de votre route!
Je vous embrasse très fort!
Jocelyne de Nantes

Sylvie 23/02/2017 16:47

Bonjour Fred,
La question qui me vient de suite à l'esprit c'est que peut on faire pour aider, soulager une personne qui reprend son souffle au bord de la route mis à part les sempiternelles " allez courage!!!"
Tout d'abord je constate une prise en charge rapide pour entamer une radiothérapie donc un traitement est possible ce n'est pas rien !!! Quand il y a proposition il y a espoir. Je vous suis depuis pas mal de temps maintenant comme beaucoup de vos abonnés, ne lâchez rien nous attendons de vos nouvelles
A bientôt

Marine 23/02/2017 16:34

Bonjour Fred, comme je comprends votre déception... Mais ne lâchez rien, il faut se relever et continuer à avancer ! Facile à dire c'est sur, j'aimerai en tout cas vous offrir le courage nécessaire. Courage pour ces séances à venir.