Nouvelles du front, suite...

Publié le par Fred

Bonjour à tous ! Comme promis, j’essaye de vous tenir au courant de ce qui se passe pour moi en ce moment. J’ai revu plusieurs fois mon oncologue et parlé aussi avec le chirurgien qui devait m’opérer du poumon droit. La nouvelle se confirme. Il n’y aura pas d’opération. Après mon scanner du 23 mai dernier, mon oncologue avait pensé que la maladie était stabilisée et avait proposé au staff de médecins de poursuivre mon traitement par une opération du poumon gauche. Le staff avait accepté sous réserve de l’acceptation de mon chirurgien thoracique. Mais celui-ci, après avoir observé attentivement mon scanner et fait appel à toute une équipe de radiologues, n’a pas validé l’opération car il estime que la maladie n’est pas assez stabilisée. En effet, ils ont observé l’apparition de quelques petites choses microscopiques dans le poumon gauche depuis l’opération. Il n’est donc pas question d’opérer le poumon droit. Depuis le début de tous mes problèmes fin décembre 2012, c’est la première fois que j’ai l’impression de régresser. Ça m’a fait un choc sur le coup, une impression de temps perdu, de défaite face à la maladie. Mais bon, on a parlé longuement avec le chirurgien et avec mon oncologue et il m’a quand même rassuré un peu. Il m’a même avoué qu’en temps normal, je n’aurais jamais été opéré du poumon droit. C’est uniquement parce que j’étais encore jeune, que les opérations précédentes s’étaient très bien passées et que je m’en étais remis sans problème qu’ils se sont laissé gagner par une espèce d’euphorie et qu’ils ont continué avec l’opération au poumon. Mes lésions à cet endroit sont toutes très petites et périphériques et ne déclenchent aucun symptôme. Il faudrait qu’elles grossissent toutes dans des grosses proportions pour que je commence à sentir quelque chose. On m’a expliqué que la chirurgie n’était pertinente que si elle était définitive. Si des choses réapparaissent après une opération, cette opération n’aura pas servi à grand-chose.

Donc, au jour d’aujourd’hui, c’est la solution médicamenteuse qui est privilégiée. Donc encore de la chimio, mais avec un nouveau protocole. Cette fois, je n’irai à l’hôpital qu’une seule journée. On m’injectera de l’oxaliplatine, la même molécule que pour ma première cure (qui avait donné de bon résultats) puis on me déperfusera et je rentrerai à la maison jusqu’à la prochaine cure deux semaines plus tard. A compter de cette première journée, le baxter, que je me trimballais pendant deux jours après la chimio, sera remplacé par une prise de médicaments pendant une semaine. Donc voilà, mon nouveau protocole de chimio commence jeudi prochain. Je devrais toujours avoir les mêmes effets secondaires mais on ne sait jamais donc j’attends de voir : ça peut être mieux, comme ça peut être pire…

Voilà, vous savez tout ! Comme le nouveau protocole est moins lourd, j’ai posé la question de savoir si un retour au travail était envisageable à plus ou moins long terme et l’oncologue m’a dit que c’était effectivement tout à fait possible, au moins à mi-temps et peut-être en partie en télétravail si c’est possible (Michael ? ça se fait ça ?). Encore une fois, je vous tiendrai informés quoiqu’il arrive !

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Marine 13/06/2014 11:34

Bonjour, comme toi je me bats contre le cancer, comme toi je tiens un blog.
Je te propose d'y faire un tour.
Bon courage :)
www.kiss-of-a-hurricane.com

Christian 10/06/2014 10:56

Bon courage pour cette nouvelle étape.
On pense très fort à toi
Christian et Laure

Nicole 10/06/2014 00:38

Bonjour Fred, t'a t'on parlé de la radiofréquence pour détruire les métastase pulmonaires ?
Plein de forces pour toi ....

Fred 10/06/2014 11:27

Bonjour Nicole,
Effectivement, mon oncologue m'a parlé de ce traitement pour supprimer ce qui reste dans mon poumon déjà opéré... Mais encore une fois, je dois attendre que tout soit stabilisé...

Céline 09/06/2014 19:01

ça a dû être un peu dur à avaler tout ça, même si tu n'insistes pas trop là-dessus. Alors ne perds pas courage. On est tous derrière toi.C'est toujours de la chimio mais une journée au lieu de deux ce sera peut-être un peu moins lourd. Tu as envie de reprendre le travail?
Gros bisous
Céline